Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

(Retrouvez l'adresse proposée dans l'article du site source mentionné en bas de page)
Loin du cliché, le Yoga ne se résume pas à une série de postures qui finissent les deux pieds dans les trous de nez, la tête à 90°, sur fond de musique indienne. Parmi toutes les formes de yoga qui existent, il y en a une pour les femmes enceintes : le yoga prénatal. M!M a caché son ventre plat et s'est glissé au milieu des mamans pour voir à quoi ça ressemblait.



Publié le mardi 21 décembre 2010

Ilham en est à 9 mois de grossesse, elle doit accoucher d'ici une dizaine de jours. Le poids de son ventre et le bébé qui grandit en elle ne l'ont pas pour autant empêché de se rendre à son cours hebdomadaire de yoga prénatal. Sur les conseils de Rajae, la professeur, elle travaille aux côtés d'Ibtissam et Himd, venue accompagnée de sa maman, pour un premier cours. « J'ai eu plusieurs grossesses difficiles, explique Himd, c'est quelque chose de très stressant pour moi. Alors ma mère m'a parlé de ces cours, et j'ai décidé de venir voir. »Ici, pas d'exercices compliqués ou de mouvements dangereux, seulement des postures, des étirements, une respiration. « Le but est d'accompagner la maman dans sa grossesse, explique Rajae. Nous lui apprenons à mieux respirer, à mieux se tenir, à mieux vivre avec son corps qui se transforme. Mais nous préparons aussi la suite, l'accouchement, avec des exercices d'assouplissement, un travail du bassin, une bonne respiration. C'est un suivi du début A la toute fin. »

 

Cours pour maman Et pour papa

« C'est quand même étonnant que ce soit la grossesse qui nous remette au sport », s'amuse Hind. « Mais notre corps change, on s'empate, on ne bouge plus. C'est l'occasion de s'y remettre. »Au-delà du physique, c'est aussi une question de mental. Ici, on parle, on échange, on fait part de ses appréhensions pour mieux vivre le moment. « On fait le lien, en fait. On fait bouger le corps, mais on le met en harmonie avec l'esprit. Nous, on se sent mieux, et le bébé aussi. »« Ca c'est vrai s'exclame Ibtissam. Pendant les exercices, il réagit. Je le sens bouger. » Et les papas peuvent même participer. « Parfois, juste avant l'accouchement, le père est présent au cours. Avec deux professeurs, un homme et une femme. Ca aide aussi à rassurer l'homme. » Puis on éteint la lumière, le temps des derniers exercices.Le cours est finie, tout le monde se sépare. « A la semaine prochaine », s'excame Ilham. « Enfin, si je n'ai pas accouché d'ici là. »

http://casablanca.madeinmedina.com/fr/article-du-yoga-pour-mamans-au-ventre-rond-59.html


Ajouter un Commentaire


MomLetter

Abonnez-vous à notre Newsletter!